Vers la mise en place de plateformes de gestion commune des informations cartographiques au Mali

 L’ILWAC répond à une problématique malienne globale regroupant les domaines de la gestion des terres et des variations climatiques, des risques et catastrophes liés, ainsi que la mise en place d’un système simple pouvant déterminer la concentration carbone  (REED+).

 En effet, la plupart des organisations maliennes impliquées dans ces domaines disposent d’informations isolées qui, non partagées, ne permettent pas d’optimiser les qualités d’anticipation des acteurs.

 OBJECTIFS de l'ILWAC 310238_10150389028811628_574376627_10413427_986201813_n

De par les objectifs qu’il vise et tel que conçu, le projet permettra la mise en place d’un système global, cohérent et intégré de gestion des informations et des données permettant le renforcement du partage des connaissances et des capacités en vue d’une prise de décision éclairée sur les questions liées aux changements climatiques, à la gestion durable des terres et des risques de catastrophes climatiques. Les produits du projet pourront constituer un préalable à la participation du Mali au Mécanisme REDD+ et au fonds Vert.

Le projet est structuré autour de trois composantes étroitement liées et interdépendantes.

La première composante porte sur le développement du système d’information, y compris la collecte et la cartographie des données. Elle permettra le renforcement de l’actuel système d’information GDTE Mali par l’acquisition et l’actualisation des informations et bases de données sur l’ensemble du pays et dans trois zones pilotes.

La deuxième composante est axée sur l’analyse des données et l’évaluation de la vulnérabilité. Sur la base des données existantes et celles à produire dans le cadre du projet (composante A), il s’agit de réaliser des analyses spatiales à travers des croisements de couches d’informations afin d’identifier la vulnérabilité des écosystèmes et les biens à risques.

La troisième composante sur le renforcement des capacités, formation et sensibilisation permettra de compiler et diffuser les produits élaborés (composantes A et B) aux différentes parties prenantes. Elle comprendra le développement d’une stratégie de communication et des matériels connexes pour examiner l’impact des produits réalisés.

 Vers la mise en place d’un système REED+, visant à favoriser la séquestration carbone

 Ainsi, le programme ILWAC développera un système d’informations communes et accessibles sur la gestion durable des terres, de l’eau, des risques de catastrophes et les changements climatiques, et accompagnera les différents acteurs maliens pour son utilisation optimale. Un géocatalogue, un serveur cartographique sont notamment prévus au programme.

 Il se déroulera sur une période de 18 mois au total et a démarré le 19 Septembre 2011 à Bamako.

 Dans un premier temps, il se focalisera sur la collecte et l’interprétation des données et informations (cartes, images satellites, fiches de bonnes pratiques).

Vers l’optimisation de la gestion durable des terres et des eaux au Mali

 Il s’agira ensuite  de développer de nouvelles connaissances sur la base de données acquises (cartographie de l’occupation des sols, évaluation des aléas liés aux risques climatiques, du potentiel de séquestration de carbone dans le but d’élaborer une stratégie nationale d’accès aux fonds et aux mécanismes REDD+, etc.).

Vers l’optimisation de l’anticipation des risques et catastrophes au Mali

Enfin, ILWAC permettra la diffusion des informations et des connaissances acquises et le développement des capacités  pour leur utilisation optimale dans le contexte malien.

308743_10150389029761628_574376627_10413443_1783966032_n